Comment se servir d'un bol tibétain ?

Catégories : Approfondir

L'utilisation d'un bol tibétain est vaste et peut servir pour de multiples activités, tout dépend de vos souhaits et objectifs.

Notre but dans cet article est donc de mettre en avant les multiples techniques d'utilisations envisageables. 

  • 1ère technique : Jouer en frappant le bol

A l'aide d'une mailloche vous pouvez dans un premier temps frapper le bol et attendre que le son se dissipe, à la manière dont on joue d'un gong. Cette technique est recommandée aux débutants car c'est la plus facile à maîtriser, en effet elle ne requiert qu'un minimum d'entraînement. 

  • 2ème technique : Jouer en frottant l'arête du bol

Le frottement d'un maillet sur la paroi du bol au niveau de l'arête supérieure est la manière la plus courante de jouer d'un bol tibétain. Afin que la pression soit constante et que la vitesse de mouvement soit régulière, il faut veiller à ce que le maillet ou bâton reste en permanence en contact avec la paroi du bol.

Si vous avez la sensation que le chant n'est pas uniforme mais saccadé ou alors qu'un grincement se fait entendre c'est que vous êtes «en avance» sur l'onde sonore qui circule sur les parois du bol, on appelle ce phénomène la saturation.

Dans ce cas, vous pouvez ralentir votre mouvement et corriger l'angle entre le maillet et le bord.

Il est possible, si vous le souhaitez, de débuter par un léger coup de maillet donné sur le corps du bol, cependant ce n'est pas indispensable.

Avant que le son ne s'évanouisse tout à fait, essayer de saisir la vague sonore et de l'apprivoiser, de l'amplifier au moyen du maillet.

  • 3ème technique : Jouer en amplifiant le son avec la bouche

La technique du « ululement » est plus particulière et s'adresse déjà aux personnes expérimentées. C

ette dernière consiste à obtenir une vibration du bol à l'aide d'un maillet et d'y approcher sa bouche afin d'amplifier le son.

Le protocole débute simplement en frappant et frottant le bol avec un maillet cependant lors de l'obtention d'une vibration suffisante, il faut cesser le mouvement de frottement du maillet. A ce moment précis, on ouvre grand la bouche, on s'approche de l'arête du bol à environ trois centimètres. 

Comme pour prononcer le son «wa, wa, wa», vous devez ouvrir et fermer votre bouche afin que le son des bols vienne rebondir contre les parois de votre cavité buccale. Vous ressentirez alors une sensation incroyable lorsque le son entre et sort de votre bouche sans une quelconque sollicitation de vos cordes vocales. 

  • 4ème technique : Jouer en versant de l'eau dans le fond du bol

Pour cette technique vous devez remplir le fond du bol avec environ 8 centimètres d'eau en veillant à ne pas mouiller l'arête. Faites chanter votre bol à l'aide de la technique du frottement, vous apercevrez l'eau frémir et le son s'élèvera

  • Les maillets et mailloches

Lorsque vous voulez faire chanter votre bol, vous devez choisir votre maillet avec attention puisque ce dernier aura une influence sur le son que le bol procure. 

Si vous faites le choix d'utiliser un maillet en bois, vous obtiendrez un son plus aiguA l'inverse, si vous utilisez un maillet en bois recouvert de cuir vous obtiendrez un son plus grave.

Pour obtenir un son harmonieux, il faut également que l'épaisseur de l'étoffe soit proportionnée aux dimensions du bol.

Il est fondamental de prendre en compte le poids du bol puisque plus ce dernier est lourd, plus le maillet devra être massif. Au delà d'1,5kg, il est fortement conseillé de s'équiper d'un gros bâton gainé en cuir. Notez également que certains maillets en bois sont initialement lisses, mais avec le temps des micro-rainures se dessinent et assurent une prise plus confortable.

Retrouvez tous nos accessoires pour obtenir tous les sons possibles avec votre (futur) bol et tirer tout son potentiel sonore et vibratoire : www.jokat.net/fr/accessoires-sonores

Articles en relation